Comment Vaincre la timidité ?

Avant tout, j’aimerais que vous gardiez en tête une chose en lisant cet article : la timidité n’est pas toujours un défaut : il s’agit avant tout de ne pas rentrer dans un extrême. Nous parlons donc ici de timidité excessive, qui vous empêche d’atteindre vos objectifs, de réaliser vos rêves.

Timidité : comment la vaincre ? La timidité ou phobie sociale est un frein en amour, au travail, ou de manière générale, dans toutes les interactions avec autrui.

Dans une société où la communication prime, la timidité maladive est un frein, une gêne ; comme un boulet attaché à la cheville, que vous traînez avec vous sur le chemin de la réussite.

Être timide, c’est mettre des barrières à sa confiance en soi, des blocages à l’action, pourtant souvent nécessaire. Elle peut même constituer une souffrance psychologique à qui se laisse envahir par un sentiment de réserve, d’inhibition de soi.

Pour toutes ses raisons, il est important de savoir comment guérir sa timidité et reprendre le dessus sur sa phobie.

On remarque parfois, chez les profils souffrant de timidité excessive, une sensibilité émotionnelle de la soumission (ne pas savoir dire non).

Conscient de l’importance du sujet, j’ai pensé que cet article pourrait vous intéresser 😉 !

Qu’est-ce que la timidité au juste ?

Un peu de biologie pour commencer 🙂 !

Ce que nous appelons la timidité est un procédé neurochimique provoqué par l’amygdale cérébrale, qui a la fonction de traiter les émotions et notre façon de percevoir celles des autres.

Celui-ci réagit vivement à un élément nouveau, et se régule lorsque l’environnement nous paraît plus familier : c’est alors que notre véritable caractère ressurgit.

La peur est l’émotion qui fait réagir l’amygdale cérébrale le plus vivement. Celui-ci créé ensuite une réaction biochimique nous incitant à nous « recroqueviller sur nous-même ».

D’où vient la timidité ?

3 facteurs sont à la source de la timidité:

  • De naissance : Par la partie du cerveau, qui est l’amygdale cérébrale, qui gère mal les situations stressantes (voir paragraphe ci-dessus).
  • Par l’éducation : L’environnement dans lequel nous passons notre enfance définit notre perception du monde, ainsi que les règles sociales établies. Par exemple, si trop d’interdits pour l’enfant durant sont éducation peut constituer un facteur de timidité.
  • Par le quotidien : Des angoisses refoulées peuvent créer un trouble de la timidité, notamment si le sujet se laisse envahir par ses peurs.

Et le souci de la timidité, c’est que plus on se laisse influencer, dominer par elle, et plus encore elle nous pousse à nous introvertir davantage.

Prendre la décision de combattre sa timidité, c’est déjà commencer à guérir sa timidité.

Comment vaincre sa timidité amoureuse

Timidité et amour … l’affectif est le premier domaine impacté par la timidité. Vaincre sa timidité amoureuse est probablement le palier le plus difficile à atteindre. En amour, la timidité touche différemment les femmes des hommes. Voici donc les impacts de la timidité dans votre vie amoureuse :

Timidité amoureuse des femme

Timide avec les hommes ? Que ce soit en public, avec un homme en particulier, ou même avec votre nouveau copain ; la timidité devient vite un obstacle à la relation.

La timidité peut vous pousser à refuser — ou ne pas répondre — aux avances d’un homme, qui pourtant vous plaît.

Timidité amoureuse des homme

Timide avec les filles ? La timidité amoureuse chez les hommes se prononce, le plus souvent, lorsqu’il souhaiterait aborder une femme qui lui plaît.

Celle-ci peut alors devenir incapacitante, ou vous pousser à faire et dire des bêtises que vous regretteriez amèrement par la suite, si si croyez-moi 😉

Comment vaincre sa timidité avec les filles ?
Ma technique : Si vous souhaitez aborder une fille qui vous plaît et que vous êtes trop timide pour ça, ne pensez plus à rien, puis comptez jusqu’à 5 dans votre tête pendant que vous vous dirigez vers elle.

La timidité au travail

La timidité au travail peut prendre diverses formes, à commencer par la timidité avec ses collègues ou être timide avec son patron, et donc ne pas pouvoir lui demander l’augmentation que vous méritez (par exemple 😉 )

Comment vaincre sa timidité en pratique

Comment vaincre sa timidité ? ou comment triompher de sa crainte ? Après tout c’est sûrement ce qui vous a amené sur cet article …

Le tout pour vaincre sa timidité, c’est d’y aller petit à petit.

À première vue, cela peut paraître insurmontable, surtout si vous avez passé la majeure partie de votre vie avec ce poids. La vraie question, ce n’est pas “combien” de fois vous essayez, mais bien “comment”.

Pour cela, suivez bien ces quelques conseils, armez-vous de votre plus grande volonté et de votre plus grande détermination, nous allons combler une bonne fois pour toutes cette lacune qui vous empêche de vivre à 100%.

Rentrons dans le vif du sujet …

Vous connaissez surement l’adage “Le meilleur moyen d’apprendre à nager, c’est de se jeter au milieu de la piscine” ? Je ne suis pas vraiment d’accord… En effet, il y a des chances que la noyade soit la seule issue. Pas génial donc !

Dans notre cas, c’est la même chose : pour vaincre votre timidité vous devez progresser par paliers. Fixez-vous des objectifs réalisables au niveau où vous êtes, et une fois accomplis, définissez la prochaine étape à atteindre, ainsi de suite … .

Mettons-nous à la tâche, et commençons à agir :

  • Identifiez les situations où votre timidité vous empêche de vous affirmer.
  • Surmontez votre timidité dans un cadre qui a peu d’importance pour vous.
  • Enfin, affrontez votre angoisse et surpassez votre timidité, envers ce qui compte pour vous.

Vous l’aurez compris, le but est donc de vous entraîner dans des situations qui n’ont que peu de valeur pour vous, afin d’être fin prêt à l’élément crucial ; facile et sans danger, qu’en pensez-vous ?

Comme toutes nouvelles pensées, attitudes, que l’on essaie de changer, d’améliorer ; il faut du temps et de la répétition pour que ce nouvel état d’esprit puisse s’ancrer fermement dans vos habitudes de vie.

En effet, l’effort n’en est plus un s’il est créé de manière inconsciente, et c’est cela que vous devrez rechercher : vous n’allez pas passer votre vie à penser à votre timidité, à vous “bouger les fesses” non ! à partir d’un certain temps d’efforts, c’est directement votre comportement et votre personnalité qui sont impactés, et c’est là que toutes le techniques et conseils que je dévoile au travers de ce blog, ou dans mes séances de coaching, prennent tous leurs sens… c’est ce que nous appelons le développement personnel

Donc, pratiquez, encore et encore, sans faillir et sans vous arrêter. Puis à force de volonté, vous pourrez changer ce qui ne vous convient pas, et prendre un chemin qui vous est plus favorable, libérer des contraintes et du poids de la timidité, à la lumière de tous ces éléments, voilà comment vaincre sa timidité … .

Petit exercice bonus : Essayez de tenir le regard avec une personne inconnue (chose qui vous paraît surement impossible en ce moment ! ). Commencez par une seconde, puis deux, trois… C’est tout bête, mais cela va vous sortir de votre zone de confort.. La personne réagit mal ? bien que très peu probable, pas de problème : expliquez lui que vous l’avez confondu avec quelqu’un d’autre 😉

Comment vaincre sa timidité et avoir confiance en soi

Puisque timidité rime aussi avec confiance en soi, la timidité maladive à tendance à impacter directement l’assurance que nous nous octroyons, et peut même aller jusqu’à créer une anxiété sociale.

La pathologie de la timidité excessive amène le sujet à vouloir plaire à tout le monde, et c’est bien ça le problème : vous ne pouvez pas plaire à tout le monde ! affirmez-vous et surtout assumez-vous.

Vous devez nouer des relations plus solides et plus sincères, basées sur votre vraie personnalité.

Ouvrez-vous au monde, et le monde s’ouvrira à vous. Les timides sont souvent les têtes de turcs à l’école, ils sont les employés les moins payés (ou ceux qui ne partent pas en vacances quand ils le souhaitent) et toujours ceux qu’on choisit en dernier.

Le mot d’ordre “affirmez-vous, assumez-vous”, vos détails, vos excentricités, ce qui vous rend unique est aussi ce qui vous différencie du monde, n’en craignez rien, au contraire acceptez-le, et vous serez bien plus heureux, croyez-moi 😉

Pour conclure

Le simple fait que vous m’ayez lu jusque-là, me laisse penser que vous êtes peut être victime de timidité excessive ou que vous souhaitez aider un proche qui l’est.

Lire cet article est déjà le premier pas pour dompter votre timidité, osez (c’est déjà beaucoup pour un grand timide) mettre ces précieux conseils en application dans votre quotidien, “oser” c’est combattre ses peurs, ses craintes, et ses angoisses.

Osez, et allez au-delà des limites que votre esprit vous impose, faites de votre cerveau un outil pour aller de l’avant, et non une prison guidant vos faits et gestes.

Votre apprentissage et votre parcours seront peut-être difficiles, mais au bout d’un certain temps vous adapterez votre comportement pour combattre votre timidité envers les situations soudaines que vous vivrez.

Il faut donc que vous soyez déjà préparés mentalement, que vous ayez pesé le pour et le contre, et finalement que vous sachiez concrètement pourquoi vous souhaitez affronter votre timidité.

Même dans l’échec vous resterez fort ; plusieurs fois votre détermination sera mise à rude épreuve, et c’est lorsque vous allez ancrer ce nouveau mode de pensée dans vos habitudes, que votre cerveau se mettra à corriger ce que vous ne voulez plus … inconsciemment !

Vous cherchez un bon coup de pouce pour réaliser ce projet, et ne pas baisser les bras ? Si vous ne connaissez pas encore, vous pouvez toujours consulter cet article sur la pensée positive, afin de démarrer avec le meilleur mental possible.

Vous avez vécu une expérience de timidité maladive ? Racontez-moi votre histoire dans les commentaires, je me ferai un plaisir d’échanger avec vous sur le sujet 🙂 !

Leave A Response

* Denotes Required Field