Guide complet : La puissance de la communication

 

La façon dont vous parlez, compte.

Si vous n'avez pas l'air d'attendre le respect quand vous communiquez, vous ne l'obtiendrez pas. Heureusement, vous n'avez pas besoin d'être un leader naturel pour parler avec autorité, ou le roi de l'estime de soi pour parler avec confiance. Avec un peu de pratique, n'importe qui peut commencer à parler avec autorité et confiance.

Vous ne me croyez pas? Continuez à lire

arrow
ACCÈS IMMÉDIAT

Une Communication impactante

Le but de la communication est de faire passer votre message aux autres clairement et sans ambiguïté.

Cela implique des efforts de la part de l'expéditeur du message et du destinataire. C'est un processus qui peut être rempli d'erreurs, avec des messages souvent mal interprétés par le destinataire. Lorsque cela n'est pas détecté, cela peut causer une énorme confusion, un gaspillage d'efforts et des occasions manquées.

En fait, la communication ne réussit que lorsque l'expéditeur et le destinataire comprennent la même information à la suite du message.

En faisant passer votre message avec succès, vous transmettez vos pensées et vos idées de manière efficace. En cas d'échec, les pensées et les idées que vous communiquez ne reflètent pas nécessairement les vôtres, causant une panne de communication et créant des obstacles qui vous empêchent de réaliser vos objectifs à la fois personnelle et professionnelle.

 

Etape 1 

Les bases

Cela, vous est sans doute déjà arrivé, lors d'une discussion en groupe de pensez à dire quelque chose que vous trouvez intéressant de dire, vous hésitez à vous lancez parce que vous ne savez pas par ou commencez, finalement vous décidez de vous lancez et BAM le flop.

Juste après avoir finis votre phrase vous vous rendez compte que personne ne vous à compris !

Alors vous hésitez à tentez une seconde fois d'exprimez votre message, vous vous lancez et c'est encore plus chaotique que la première fois. Vous finissez par abandonnez, vous vous sentez frustré et pensez que vous ne savez pas communiquer, alors vous vous exprimez de moins en moins.

Il existe une base pour commencez dès maintenant à pouvoir communiquer clairement vos idées. Sans cette base aucun message venant de vous ne sera juger intéressant par ceux qui vous écoutes. 

#Bases 1 : Soyez-vous mêmes 

Beaucoup de personnes font encore cette erreur aujourd'hui, quand il communique avec les autres il s'exprime d'une manière qui ne les ressembles pas, juste pour faire plaisir au autres ou se donner une image importante. Tomber dans ce piège, vous emmène inévitablement à jouer un rôle d'imposteur qui sera facilement perçu par les autres. 

Votre communication deviens alors ennuyante, par ce que votre rôle d'imposteur se remarque tellement que ce que vous dites passes en second plan. 

Etre un imposteur n'est pas forcément quelqu'un de mal attentionné, c'est souvent quelqu'un qui manque de confiance en lui. Alors soyez-vous même et osez communiquer de manière authentique ! 

#Bases 2 Conviction 

La conviction se traduit par votre capacité à persuader votre interlocuteur par votre parole. Si vous voulez qu'on vous écoute, parler avec conviction.
Pour avoir de la conviction il faut soit même être convaincu de ce que vous dites. 

Vous avez quelque chose à dire, à exprimer à une ou à un milliers de personnes ? votre capacité à être convaincu que ce vous allez dire est d'une extreme importance, rendra votre message persuadant. 

Etape 2 

La conviction et l'autorité

L'autorité et la conviction sont les deux tons qui inspirent le respect.

L'autorité c'est le ton que vous utilisez lorsque vous avez réellement autorité sur quelqu'un et que vous voulez inspirer l'obéissance. Imaginez un général donnant une instruction au soldat

La conviction c'est le ton que vous utilisez lorsque vous n'avez pas d'autorité sur quelqu'un, mais vous voulez toujours inspirer le respect. Imaginez quelqu'un qui explique une idée à laquelle il croit fermement.

Nous allons commencer par apprendre à parler avec autorité, car parler avec conviction, c'est simplement parler avec autorité mais 50% moins intense.

Le pouvoir du silence 

Pour commencer à parler avec autorité, ajoutez des silences volontairement à vos phrases.

Pour les phrases courtes, ajoutez un silence à mi-chemin. Pour des phrases plus longues, ajoutez deux pauses aux marques 1/3 et 2/3.

Si vous voulez dire à quelqu'un "Prends moi la main", ajoutez une pause. Dites "Prends, moi la main" (regardez la virgule).

Si vous allez dire "asseyez-vous maintenant", dites "asseyez-vous, maintenant".

Si vous allez dire « Vous avez besoin de vous calmez et de présenter des excuses à votre sœur » vous dire « Vous avez besoin de vous calmez, et présenter des excuses, à votre sœur.

Voici un exemple de l'effet du silence à vos phrases. Cela ne semble pas encore faire autorité, mais nous y arrivons.

Accentuation 

Nous n'avons pas encore fini. Ensuite, nous devons ajouter de l'accentuation.

Quand vous parlez avec autorité, tous vos mots devraient être un peu plus accentués. Mais (et c'est la clé) le dernier mot avant le silence devrait être doublement souligné. Donc, au lieu de dire «Vous devez vous asseoir», vous devriez dire «Vous devez  vous  asseoir ».

Ne confondez pas l'emphase avec la colère . Restez calme et n'élevez pas votre voix. Vous voulez ajouter de la force à vos mots, pas de volume. Si vous ne garder pas le contrôle de vous-même, les gens ne vous respecteront pas.

Parler avec conviction

Bien sûr, vous pouvez seulement parler avec autorité quand vous avez réellement l'autorité. Si vous commencez à commander vos amis, vous vous retrouverez bientôt sans amis (rire). (Cependant, notez que si quelqu'un - même un ami - ne respecte pas vos limites, vous pouvez utiliser un ton d'autorité pour lui dire de reculer.)

Heureusement, il est facile d'utiliser ce ton pour signaler la conviction au lieu de l'autorité. Réduisez simplement l'intensité d'environ 50%. En d'autres termes, gardez les silences, mais faites votre accentuation d'environ 50% plus léger.

Vous allez devoir vous exercez un peu jusqu'à ce que cela semble naturel. Je vous recommande d'enregistrer votre voix et de vous écouter pour voir comment vous sentez. Avec un peu de pratique, ça sera simple de passer d'un ton d'autorité à un ton de conviction.

Etape 3 

L'écoute et l'empathie

Écoute active:

L'écoute active peut être négligée lors de l'examen des compétences de communication, car la communication est souvent la plus proche de fournir des informations ou de transmettre des messages à d'autres. Cependant, la communication est une pratique à double sens, l'écoute étant essentielle à la compréhension. L'écoute active est différente de la simple écoute passive car elle est définie par l'attention portée à l'information produite par l'autre personne. Le but de l'écoute active est que toute l'information transmise est absorbée par l'auditeur, comprise, et peut être reproduite plus tard pour confirmer la compréhension. Un facteur clé dans la pratique de l'écoute active est de se concentrer sur les détails de ce que l'autre personne vous communique dans le but de prendre ces détails, plutôt que de préparer ce que vous voulez dire ensuite.

Empathie

Pour se rapprocher des autres, que ce soit personnellement ou professionnellement, il est important de pouvoir se mettre à leur place. L'empathie est une aptitude à ressentir ce qu'une autre personne ressent lorsqu'elle partage une expérience, et à utiliser la compétence de l'empathie pour exprimer sa compréhension et prendre soin d'une autre personne. L'empathie est la clé du développement du rapport relationnel dans le monde professionnel. Lorsqu'une personne utilise la compétence de l'empathie pour établir un rapport avec une autre personne, la confiance commence à se former, ce qui jette les bases d'une future communication claire, honnête et fonctionnelle. L'empathie, bien qu'elle soit une compétence en soi, implique aussi l'utilisation d'aptitudes à la communication verbale et non verbale afin de transmettre un véritable désir de comprendre l'expérience d'une autre personne. Aditionellement, L'empathie utilise également d'autres compétences pour poser des questions et fournir des énoncés de validation afin de démontrer à l'autre que ses sentiments et ses expériences sont importants pour vous. Les stratégies clés pour développer de fortes compétences d'empathie impliquent de transmettre de véritables soins à l'autre personne, de poser des questions afin de comprendre l'expérience de la personne et de fournir des affirmations validantes lorsqu'une autre personne exprime un sentiment ou une émotion.

Etape 4 

Le non-verbal

La communication non verbale englobe de nombreuses compétences de communication :

  • Les expressions faciales
  • Les gestes
  • Le contact visuel
  • Les formes de mouvements corporels, la posture et la qualité de la voix d'une personne.

En fait, la communication non verbale représente à 70% en majorité, la manière dont les êtres humains communiquent entre eux. La plupart des gens sont inconscient dans leurs utilisation de leurs communication non verbale pour transmettre des informations, ainsi que de la communication non verbale des autres.

Un simple déplacement des yeux ou un gestes de la main peut être interprété par des personne avisés une information ou une émotion.

Un autre facteur clé dans la communication non-verbale est de savoir dans quelle mesure les indices non-verbaux, s'alignent sur le langage verbal que la personne utilise pour exprimer son sentiment ou partager une information.

Certaines personnes peuvent exprimer verbalement certains mots, mais leurs indices non verbaux ne semblent pas correspondre à ce qui est dit verbalement.

En conséquence, d'autres peuvent percevoir cette personne comme étant une personne potentiellement malhonnête ou une personne difficile à cerner.
D'autre part, une personne dont les mots verbaux s'alignent avec les signaux non verbaux peut sembler plus accessible et digne de confiance.

Pour maîtriser votre communication non verbale, une prise de conscience est requise. Demandez-vous pourquoi vous effectuez un mouvement et limitez vous au strict nécessaire.

Etape 5 

Le Storytelling

L'humain à toujours été passionné par les histoires, nous nous souvenons tous d'une histoire que nous à raconté maman étant petit. C'est peut-être une histoire drôle, d'amour ou une histoire à donner la chair de poule. Mais d'ou viens cette amour pour les histoires ? et pourquoi sommes autant marquer par elles ? Nous grandissons, nous évoluons mais les histoires elles .. restent gravé dans nos mémoires.

"Vous pouvez raconter une histoire qui prend place dans l'âme de quelqu'un, devient son sang, son moi et son but. Cette histoire la fera bouger et la guidera et qui sait ce qu'ils pourraient faire à cause ça, à cause de vos paroles. C'est ton rôle, ton cadeau. "

Erin Morgenstern - Auteur

Le storytelling 

Le storytelling c'est l'art de communiquer un message à travers une histoire, dans le but d'impacter et de réveiller des émotions chez le destinataire du message. Au 21 ième les hommes les plus riches seront les conteurs d'histoire. 

Le storytelling n'est pas une invention, c'est juste un terme marketing pour exprimé ce que nos ancêtres ont fait depuis la création de la terre. A travers le temps, les hommes et les femmes pour communiquer avec la future génération racontait leurs histoires sur des papyrus, des grottes ou des livres anciens. 

A leurs époque, l'importance du storytelling n'était pas à débattre. C'était un outil de communication indispensable pour fédérer les individus autour d'une cause, d'un objectif ou d'un but. Aujourd'hui nous sommes toujours autant attire par les histoires, mais les conteurs d'histoires ont disparu.

Storytelling pour impacter

Comprendre les composantes du storytelling peut vous aider à devenir irrésistiblement sympathique au yeux des autres et vous permettre de vous connecter d'avantage avec d'autres personnes dans le monde professionnel et personnel. Le storytelling est un véritable outil de connexion avec les autres dans votre lieu de travail ou dans un cadre social.

Les bons conteurs ont souvent la capacité innée d'attirer les gens à eux. Les histoires éveillent des émotions fortes chez les gens et vous permets d'être perçu comme quelqu'un de confiance.

Connaître votre public

Le premier élément important dans vos histoires est de savoir qui est votre public. Selon la situation dans la quelle vous êtes, le lieu de travail, entretien d'embauche pour un nouvel emploi, premier rendez-vous, ou avec des amis, la combinaison ou l'intensité des éléments de l'histoire que vous utiliserez peuvent varier. 

Si vous êtes entre amis ou en famille, vous êtes sans doute plus détendu, alors les types d'histoires que vous allez raconter peuvent impliquer plus de détails personnels.

 Cependant, pour tenir compte des attentions de vos amis et de vos proches, il est important d'utiliser certaines des élément du storytelling listées ci-dessous. 

Un message

Peu importe votre auditoire, le but du storytelling est de transmettre un message, que ce soit par le biais d'histoires réconfortantes ou humoristiques. En d'autres mots, l'histoire doit avoir un but précis pour le public à qui vous la partager. 

En règle générale et en contexte personnel, les histoires servent à vous connecter avec ceux que vous aimez, pour améliorer la joie et le plaisir ressentis dans l'expérience partagée dans l'histoire. 

De plus, dans un cadre professionnel, le storytelling agit également comme un moyen de se connecter avec les autres. Dans le but de faire du réseautage ou de faire progresser votre carrière. Les histoires sur le lieu de travail doivent être plus filtrées que dans votre vie personnelle, et devraient être pertinentes pour la personne avec laquelle vous désirez vous connectez. 

Par exemple, raconter une histoire sur votre lieu de travail, c'est un excellent moyen pour les autres de voir votre côté humain, pour en apprendre davantage sur votre vie. C'est une excellente manière d'augmenter votre facteur de sympathie. 

Etape 6 

L'humour

Les bases de l'humour

L'humour est un ingrédient clé dans une bonne conversation, vous emmènerez votre public dans un voyage émotionnel qui devrait les amener à ressentir de l'empathie pour vos propres émotions, en plus d'évoquer le rire. 

L'humour, lorsqu'il est utilisé de manière appropriée, est un autre facteur qui peut grandement augmenter votre facteur de sympathie. L'astuce de l'humour est d'apprendre quand et comment l'utiliser à votre avantage. Il sera différent en fonction de la personne en face de vous. 

L'humour est souvent utilisé comme un moyen de réduire la tension ou l'anxiété, il peut aider à prendre un sujet difficile d'une manière plus légère. C'est aussi agréable de rire lol. Si quelqu'un vous fait rire, vous allez espérer revoir cette personne ou chercher à rester en contact avec elle. Cependant, il y a aussi un équilibre dans l'utilisation de l'humour. 

Observation du corps

Une compétence importante à développer en utilisant l'humour est d'être capable de lire ou de ressentir le sens de l'humour de l'autre personne. Quelques questions utiles à vous poser pour évaluer une utilisation de l'humour;

Comment je me sens en ce moment autour de cette personne? Étonnamment, votre corps va savoir des choses avant que votre propre esprit puisse comprendre. Faites attention à votre propre corps lorsque vous êtes autour d'une personne ou engager une conversation. Vous sentez-vous tendu ou vous sentez-vous vraiment détendu? Toute information corporelle peut être un indice sur l'autre personne. 

Malheureusement, notre esprit conscient prend parfois du temps pour rattraper ce que votre cerveau et votre corps biologiques nous disent. Faites confiance à votre corps. C'est un excellent signal pour utiliser l'humour. Si l'autre personne semble tendue, un peu d'humour pourrait les détendre et atténuer la tension que vous ressentez.

Sujet sensible

Un deuxième élément très important à la lecture de l'autre personne, lorsqu'elle utilise l'humour est d'essayer également de développer un sens des sensibilités de la personne. Si vous connaissez déjà cette personne, vous savez peut-être qu'elle est très sensible à un certain sujet. Si c'est une nouvelle personne, vous devrez peut-être essayer de recueillir cette information par son apparence ou dans la conversation en direct. 

Avez-vous remarqué que la personne exprime beaucoup d'émotions de frustration, de colère ou de tristesse sur un certain sujet? Si tel est le cas, cela pourrait indiquer un sujet de déclenchement pour cette personne. Identifier les sujets de déclenchement de l'autre personne sont essentiels dans l'utilisation de l'humour, car il vous permet d'évaluer quel humour est approprié. 

En règle générale, si vous vous demandez si vous devez raconter une blague ou faire la lumière sur un sujet, abstenez-vous. Il est très probable que votre cerveau biologique suggère à votre conscience que c'est un sujet sensible. 

Faites confiance à cet instinct. Surtout si vous êtes dans une conversation en milieu professionnel, car l'utilisation d'un humour inapproprié pourrait offenser les autres et avoir un impact sur votre travail.

Les points communs 

Une autre bonne règle pour l'utilisation de l'humour est d'utiliser ce que vous avez en commun avec la personne comme le centre de l'humour. Si vous avez quelque chose en commun avec l'autre personne, vous avez donc des expériences similaires, et vous êtes en mesure d'éviter les mal-entendues ou les stéréotypes avec votre humour. Utiliser ce que vous avez en commun d'une manière humoristique peut vous rapprocher de l'autre et laisser une impression plus positive.

Combiner l'humour dans le storytelling

Au fur et à mesure que vous racontez une histoire, l'humour peut être un élément important pour attirer votre auditoire et le garder engagé. En utilisant les conseils ci-dessus pour l'humour, c'est une bonne idée d'incorporer un peu d'humour dans votre storytelling.

Une manière utile d'encadrer l'utilisation de l'humour dans le storytelling est de se concentrer sur ce qui est universel pour les gens. Ces comportements et émotions universels qui, peu-importe notre ethnie, notre culture nous sommes transcendé par elles. 

Ceux-ci incluent des émotions d'amour, la joie, la tristesse, le chagrin, la colère et une longue liste d'autres émotions. Ainsi, dans votre histoire, utilisez ces émotions universelles comme un moyen de vous connecter avec l'autre personne ou un groupe de personnes. 

En utilisant l'humour, la compréhension des traditions et des modes de vie communs peut structurer votre histoire. Ces exemples de directives peuvent vous aider à utiliser votre humour dans les histoires et agrandir votre capacité générale de se connecter aux autres dans la conversation.

Etape 7 

La pratique 

La pratique vous permettra d'atteindre la maitrise 

Tous ces conseils et méthodes que je vous partage, ne serviront à rien sans un plan d'action pour agir. Agir va vous permettre de cimenté les connaissances que vous venez d'apprendre. Sans pratique, vous allez sans doute oublié tous ça et retournez sur vos pas.

L'école vous enseigne la théorie, mais quand il faut passer à l'action vous êtes figés. Pourquoi ? par manque de pratique.

La pratique ce crée dans l'action, la théorie dans la réflexion.

Est-ce que un est plus important que l'autre ? non, les deux vont de paire. Mais sachez que vous pouvez apprendre la théorie en passant uniquement par la pratique, mais vous ne pourrez jamais apprendre la pratique en passant uniquement par la théorie.

A quoi sert la théorie alors ? elle sert tout simplement à préparer le cerveau à faire une action concrète et pratique, dans le but de mieux gérer la situation.

Voici ici une définition de la pratique :

Une pratique est une façon de procéder dans la réalisation d'une action, elle génère de l'expérience et permet de mettre à l'épreuve la théorie. Elle peut se pratiquer seul ou en groupe.

Comment agir pour mieux communiquer ?

Sortez 

Allez dans des endroits qui vous inspire, restaurants, expositions etc... Tous ce qui vous intéresse en rapport avec vos centres d'intérêts. Rencontrer du monde pour créer du lien social, échanger quelques conversations de la plus banale à la plus intelligente dans le but de conserver et développer une communication fluide et efficace. 

Certaines personne ont plus de facilité que d'autres à communiqué, à répondre avec une bonne répartie et même à influencé d'autres personne par la parole. C'est simplement parce que ces personnes communique beaucoup plus souvent et échange avec les autres.

Les métiers de vendeurs par exemples qui entraîne un contact fréquent avec le public permet de construire une communication fluide et efficace dans la vie de tous les jours. 

Intégrez un groupe de discussion

Vous l'avez bien compris, l'importance de créer du lien social est primordial pour être un bon communicant, avoir les outils en main ne suffit pas. Il faut se confronter et chercher tous les jours à échanger avec d'autres personnes pour pouvoir se consolidé une communication puissante. 

Intégrez un groupe de discussion sur facebook par exemple, ou dans une association ou autres, bien entendu en fonction de vos centres d'intérêts et partager vos opinions. Intégrer un groupe de discussion ou l'échange est favorisé, va vous permettre de faire une chose très importante.

De pouvoir retranscrire vos pensés tels quels sont, sans avoir peur d'être jugés, car les autres partages et traversent les mêmes situations que vous. Dire ce que l'on pense que ça soit sur écrit ou à l'oral est une étape clefs de la communication. Plus vous communiquerez sincèrement, plus votre communications sera puissante et fera de l'effet.

Assistez à des conférences 

Pour apprendre à communiqué, quoi de mieux que d'assister à une conférence de leaders qui vous inspire par sa communication ? 

Ces conférenciers ou entrepreneurs qui prennent la parole face à des centaines voir des milliers de personnes, avec une tel aisance. Comment font-t'il ? 

Je vais vous le dire... suspens ... le meilleur moyen de le savoir c'est d'assister à une vrai ! conférence (rire)

Si vous avez déjà assisté à une conférence, vous savez de quoi je parle. Si non c'est le moment de faire quelque chose que vous n'avez jamais fait, pour avoir ce que vous n'avez jamais eu.